chirurgie des orteils
Après l'opération, Paulina Charlikowska a dû garder des broches dans ses orteils pendant cinq semaines...

Aujourd’hui, l’info du jour nous vient d’Angleterre où une nouvelle tendance « mode » est en train d’émerger : la chirurgie des doigts de pied, dite aussi la « chirurgie Cendrillon ». L’opération consiste à faire raboter ses orteils pour pouvoir rentrer dans certaines chaussures à talons. Il fallait oser !

Décidément, on n’arrête pas le progrès ! On connaissait la liposuccion, les implants mammaires, les injections de botox… Mais avec la « chirurgie Cendrillon », les extrémités auxquelles peuvent se livrer certaines femmes pour atteindre leurs idéaux physiques ont dépassé un nouveau stade !

En quête du pied parfait…

Alors, la chirurgie Cendrillon, c’est quoi ? Il s’agit d’une opération qui consiste à rendre les orteils plus beaux, en les raccourcissant s’ils sont trop longs et/ou en retirant leurs éventuelles boursouflures disgracieuses…. Les plus perfectionnistes peuvent même aller jusqu’à faire retirer de la chair de leurs gros orteils, si elles les trouvent trop dodus !

Ce type d’intervention a vu le jour aux Etats-Unis et aujourd’hui, la pratique se développe à un rythme effréné en Angleterre. En cause : la mode des escarpins à talons hauts. Ces chaussures seraient vues par la plupart des femmes comme l’accessoire glamour ultime… Et ne pas pouvoir en porter pourrait conduire certaines à la dépression (rien que ça…).

« Je suis devenue obsédée par le fait de subir l’opération »

C’est le cas de Paulina Chalikowska, qui a livré son témoignage au Daily Mail. « Je travaille dans le secteur de la beauté, et je passe mes journées à regarder les pieds des gens, ce qui a fini par me donner un complexe sur les miens », explique-t-elle. A tel point que la jeune femme, âgée de 30 ans, inventait des excuses pour ne pas essayer de chaussures devant ses amies.

pieds avant chirurgie orteils
Avant l’opération, Paulina Charlikowska souffrait d’un complexe sur ses orteils : les deuxièmes et troisièmes étaient plus longs que ses pouces de pied. (photo : Daily Mail)

5 600 euros pour se faire raboter les orteils d’un centimètre !

C’est ainsi que Paulina a décidé de passer par la case « chirurgie des orteils », non sans préalablement avoir vu un documentaire sur le sujet. « Je suis devenue obsédée par le fait de subir cette opération. Mon mari pensait que je devenais folle. Mais quand il a vu que j’économisais les 5 600 euros nécessaires, il a compris que rien ne m’arrêterait », raconte-t-elle.

En octobre 2013, Paulina parvient à ses fins et se fait raccourcir son troisième orteil d’un centimètre… sous anesthésie locale. « L’opération a duré une heure et même si je ne pouvais rien sentir, je pouvais entendre mes os être sciés et cassés, ce qui était horrible ! », relate-t-elle. Ensuite, elle a gardé des broches dans ses orteils pendant cinq semaines, mais n’aurait pas ressenti de douleurs post-opératoires. Aujourd’hui, elle n’a plus que de toutes petites cicatrices quasi invisibles à l’œil nu.

Résultat de la chirurgie des orteils
Paulina Charlikowska est ravie du résultat de l’opération. D’autres ont eu moins de chance… (photo : Daily Mail)

Les professionnels tirent la sonnette d’alarme

Pourtant, malgré cette heureuse expérience, certains spécialistes tirent la sonnette d’alarme (noonnnn, vraiment ??). La chirurgie des pieds réalisée à des fins esthétiques ne serait pas conseillée. Elle pourrait même, dans certains cas graves, provoquer des infections, des caillots de sang… Sans compter les « ratés » ! En effet, si Paulina a eu de la chance, d’autres patientes ont subi des douleurs atroces suite à l’intervention… Le pied on vous dit !

A LIRE – Elle se fait retirer la mâchoire pour avoir le visage plus fin

Et aussi sur le web déchaîné ce 23 juin 2014 :

Retrouvez toutes nos infos insolites sur notre compte twitter @info_du_jour_ et sur notre page Facebook

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire