crane de paracas
Les crânes de Paracas, au Pérou, dateraient de 3000 ans avant notre ère.

Les premiers résultats des tests ADN menés sur les crânes de Paracas, à la forme inhabituellement allongée, viendraient d’être dévoilés. Ils feraient état de mutations inconnues au patrimoine génétique humain… et viendraient corroborer la thèse de leur origine extraterrestre.

Depuis quelques jours, le web s’enflamme au sujet des crânes de Paracas, dont la forme atypique a déjà fait couler beaucoup d’encre. Ces crânes ont été découverts au Pérou en 1928, sur la presqu’île de Paracas, par l’archéologue péruvien Julio Tello. A l’époque, l’homme avait mené de nombreux chantiers archéologiques dans la région et avait découvert, lors de l’un d’entre-eux, un cimetière très inhabituel. Chaque tombe abritait toute une famille enterrée selon un rituel bien spécifique.

Mais ce sont les crânes des squelettes qui avaient suscité le plus d’interrogations. De forme oblongue, ils ne ressemblent à aucun autre crâne appartenant aux espèces humaine et animale connues. Ils dateraient de 3 000 ans avant notre ère.

Depuis la découverte de Julio Tello, d’autres crânes présentant les mêmes caractéristiques ont été retrouvés à Paracas. Plus de 300 au total.

Pratique de déformation ou origine extraterrestre ?

Plusieurs thèses ont été avancées quant à leur origine. Pour la communauté scientifique « officielle », leur forme serait le résultat d’une pratique culturelle de déformation par « aplatissement ». Mais pour d’autres chercheurs, ces crânes seraient différents de tous les autres… et pourraient être la preuve d’une présence extraterrestre sur Terre.

C’est la thèse défendue par l’américain Brien Foerster, aujourd’hui directeur adjoint du musée de Paracas et auteur de 11 livres sur l’histoire des civilisations anciennes.

« De l’avis de médecins et d’experts, on peut modifier la forme d’un crâne mais en aucun cas augmenter sa taille. Le crâne est génétiquement prédéterminé pour avoir un certain volume », explique-t-il dans une interview donnée le 8 février 2014, dans laquelle il annonce les  premiers résultats des tests ADN menés sur ces crânes (voir vidéo en fin d’article).

Premiers résultats ADN : mutations génétiques inconnues

Brien Foerster crâne de paracas
En 2012, Brien Foerster avait annoncé que des analyses génétiques allaient être menées sur les crânes de Paracas.

Ces recherches ADN avaient été annoncées en 2012… et auraient donc aujourd’hui livré leurs premiers enseignements.

Dans son interview, Brien Foerster cite le généticien qui a mené les recherches. Il explique que l’échantillon analysé présente des mutations qui ne correspondent à aucun patrimoine génétique humain connu à ce jour.

Le généticien aurait ainsi déclaré à Brien Foerster : « L’échantillon analysé contient de l’ADN présentant des mutations inconnues à tout être humain, primate ou animal. Cet échantillon indique que ces mutations pourraient être attribuées à un tout nouvel être, qui pourrait être un parent très éloigné de l’Homo Sapiens ou des hommes de Néandertal. Il pourrait même être d’origine extraterrestre ».

Selon Brien Foerster, ce scientifique travaillerait également pour le gouvernement américain et souhaiterait garder l’anonymat.

Toutefois, il serait prêt à parler publiquement de ses recherches sur les crânes de Paracas. Pour cela, il attendrait de réunir assez de preuves concluantes… De nouveaux tests doivent être pratiqués sur de nouveaux échantillons.

A LIRE : Les extraterrestres sont parmi nous

VIDEO. Brien Foerster annonce les premiers résultats des tests ADN menés sur les crânes de Paracas

Lire le compte-rendu écrit de l’interview (en anglais)

1 COMMENTAIRE

  1. Arrêtez avec vos élucubration évolutionniste raciste !!! Le fait que les cranes ne soit pas humain n’a rien à voir avec une preuve extras terrestre … Le faite est que d’autre espèce ont été recenser comme l’homme de flores ou le « big foot » … Mais bien entendu tout les petits blachot raciste et autres théoricien suprématiste de l’évolutionnisme ruent dans les brancards … Les sales raciste qui veulent divisés l’humanité en race avec l’élites au dessu …

Laisser un commentaire