Aujourd’hui, l’info du jour nous vient des Etats-Unis où une femme du nom de Blondie Bennett veut devenir comme son idole Barbie : sans cerveau. Dans cet « objectif », elle suit des séances d’hypnose chaque semaine. Et le procédé fonctionnerait… Blondie se serait perdue pendant trois heures en essayant de se rendre chez sa mère !

Décidément, les fans de Barbie font beaucoup parler d’elles ces temps ci ! Après l’ukrainienne Valeria Lukyanova, qui a déclaré vouloir vivre d’air et de lumière uniquement, c’est au tour d’une américaine, Blondie Bennett, de défrayer la chronique.

A LIRE : Vivre d’air et de lumière : la nouvelle lubie de la femme barbie

Cette californienne explique vouloir devenir « sans cervelle », comme son idole en plastique (oui oui). Pour y arriver, elle fait même des séances d’hypnose chaque semaine.

« Je me suis perdue pendant trois heures en allant chez ma mère »

Récemment, Blondie a témoigné de sa démarche à la télévision américaine… et a raconté que le « procédé » commencerait à fonctionner. « La dernière fois, je me suis perdue pendant trois heures en essayant de me rendre chez ma mère », a-t-elle déclaré fièrement.

Dans cette émission (vidéo ci-dessous), on peut aussi la voir en pleine séance d’hypnose, faire semblant de caresser un petit chien…

30 000 euros de silicone pour un bonnet GG

Bien sûr, pour ressembler à Barbie, Blondie est aussi passée par la case « chirurgie ». Elle exhibe  d’ailleurs fièrement ses implants mammaires… qui lui ont coûté plus de 30 000 euros ! Au total, elle a subi 5 interventions pour passer d’un bonnet C à un bonnet double G !!

« Je n’aime pas être humaine », explique Blondie, qui dit avoir 38 ans (est-ce bien sûr ?). Selon elle, « le naturel est ennuyeux »…

La passion de Blondie Bennett pour Barbie a commencé dès le plus jeune âge. « Quand j’étais ado, j’ai vécu ma vie au travers de mes Barbies », se souvient-elle. Aujourd’hui, la californienne est consciente des moqueries autour de sa personne mais elle « adore » sa vie.

Des hommes payent pour toutes ses dépenses

Mais de quoi vit cette barbie humaine me direz-vous ? Blondie a des « mécènes » qui payent pour son loyer, ses injections de botox, et tout le reste… « On se voit, on sort ensemble. En fait, je suis un peu sa poupée », raconte Blondie à propos du « bienfaiteur » qui couvre les frais de son logement.

Pour les autres, qui financent notamment ses opérations, l’américaine explique qu’ils paient tant qu’elle leur fournit des vidéos du résultat de leur « investissement ». Inquiétant…

Et aussi sur le web déchaîné en ce 20 février 2014 :

  • Le gérant d’un Pizza Hut urine dans l’évier des cuisines (à lire sur 7sur7.be)
  • La plus grosse huître du monde découverte au Danemark (à lire sur le site de France TV)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire